Fiche élève : réaliser une bande son

Le 18 juillet 2016 Publié dans Fiches élèves

FICHE EXERCICE : REALISER UNE BANDE-SON


I. DECOUVRIR ET S’INTERROGER

Consigne : Notez vos réponses dans votre « carnet de bord ».

1) VOIR
Questions :
  • 1) Que ressentez-vous ? Quelles émotions ? Sont-elles contradictoires ? Pourquoi ?
    (Décrivez et justifiez vos émotions dans le « carnet de bord ».)
  • 2) Quel est le(s) décor(s) du film ?
    (Décrivez le décor.)
  • 3) Quels sont les personnages ? Lesquels vous intéressent ? Pourquoi ?
    (Faites une liste des différents personnages (n’oubliez pas le filmeur !).)
  • 4) Quelle est « l’atmosphère » du film ? Qu’est-ce qui vous intrigue ? Vous intéresse ?
    Pourquoi ?
    (Décrivez ce qui vous intrigue et vous intéresse dans ce film, et justifiez vos réponses.)

2) ENTENDRE
Questions :
On n’entend rien ! Et pourtant…

  • 1) D’après vous, quels pouvaient être les sons originaux ?
    (Faites une liste.)
  • 2) Ne peut-on pas imaginer d’autres sons ? Lesquels ?
    Pour dire quoi ?
  • 3) D’après vous, au cinéma, à quoi le son sert-il ?


II. MENER L’ENQUÊTE

Consigne : Notez vos réponses dans votre « carnet de bord ».

1) L’EPOQUE
Question :
- Quels sont les évènements importants de la période où ce film a été réalisé ?
(Avec l’aide de votre professeur, faites une recherche dans vos manuels, au CDI, à la bibliothèque ou sur Internet.)

2) LES PERSONNAGES
Questions :
- Pourquoi les personnages sont-ils réunis dans ce film ?
(Justifiez votre réponse avec des indices trouvés dans le film.)
- Imaginez l’histoire personnelle de chaque personnage.
(Vous pouvez vous inspirer de personnages célèbres ou de membres de votre famille !)

3) LA PRISE DE VUE
Questions :
> En précisant de quel moment du film vous parlez :
- Donnez le nom de différents cadrages utilisés dans le film (plan d’ensemble, large, américain, gros plan…).
- Donnez le nom de différents mouvements de caméra utilisés dans le film (panoramique, travelling, zoom…).
- Donnez le nom de différents axes de prise de vue utilisés dans le film (plongée, contreplongée…).

Exemple : Quand le jeune homme nage dans la Seine, il est filmé en plan large et en plongée.
 

III. CHOISIR LA BANDE-SON

Consigne : Notez vos choix dans votre « carnet de bord ».

1) LE TYPE DE BANDE-SON (LA FORME)
> Choisissez entre trois types de bandes-son :
- un commentaire en voix-off
- un doublage des personnages du film
- un bruitage du film

> ATTENTION ! Le commentaire est le plus facile à réaliser. Le doublage et le bruitage sont parfois plus amusants, mais aussi plus difficiles.

2) LE CONTENU DE LA BANDE-SON (LE FOND)

> Après avoir choisi le type de bande-son que vous souhaitez réaliser, vous devez définir son contenu. Il existe en effet plusieurs contenus possibles pour chaque type de bande-son.

> Choisissez d’abord si le contenu de votre bande-son sera :
- informatif (il apporte des informations au spectateur),
- personnel (il propose une réflexion personnelle),
- ou encore ludique (il propose un divertissement).

> Après avoir choisi le type et le contenu de votre bande-son, il faut encore choisir entre plusieurs possibilités :

  • Si vous avez opté pour le commentaire, choisissez entre :
    - un récit écrit à la première personne (on entre alors dans la tête du personnage et les émotions sont mises en avant),
    - une enquête (qui apporte des connaissances au spectateur),
    - un commentaire technique sur le film (on écrit la mise en scène à la manière des commentaires en bonus dans les DVD).
     
  • Si vous avez opté pour le doublage et le bruitage, choisissez entre :
    - une reconstitution crédible des paroles des personnages et des sons d’ambiance,
    - ou au contraire une version loufoque ou anachronique, en forme de parodie.

    Pensez à réutiliser vos réponses aux questions de l’exercice I. 2) ENTENDRE !
     

IV. ECRIRE LA BANDE-SON

  • Si vous avez choisi le commentaire :
    - Rédigez une histoire qui associe vos réponses aux questions du premier exercice (I. 1.) et les résultats de votre recherche sur l’époque et sur les personnages.

    Vous insisterez :
    - soit sur le côté informatif (historique ou technique),
    - soit sur le côté personnel (les émotions),
    - soit sur le côté ludique (vous jouez sur le décalage entre ce que l’on voit à l’image et votre texte). Exemple : on voit un garçon faire du vélo et vous dites « Cindy monta dans sa voiture ».

    ATTENTION ! Ce commentaire doit respecter la durée du film, mais aussi des différents plans, pour « coller » à l’action à l’écran.
     
  • Si vous avez choisi le doublage :

    - Écrivez un mini-scénario en forme de dialogue, d’une dizaine de répliques.
    Essayez de tenir compte de la durée des plans et, si possible, des « battements » de lèvres des personnages (c’est la technique du « lipping », qui donne une indication sur le nombre de syllabes prononcées et aide à trouver le mot juste).

    Ensuite, réécrivez votre dialogue sous la forme d’une partition, sur laquelle on ajoute des indications sur la respiration (expiration, inspiration, souffle), très utiles si le personnage court, pleure, rit ou encore embrasse !
     
  • Si vous avez choisi le bruitage :

    - Faites une liste des « bruits » nécessaires pour le film, en les classant dans l’ordre des plans du film.

    Choisissez si les « bruits » du film (qu’on appelle les sons d’ambiance) seront récupérés dans des « banques de sons d’ambiance » existantes sur CD, ou bien s’ils seront fabriqués.
    Vous pouvez fabriquer vos bruits par une « reconstitution » de la scène filmée, enregistrée avec un micro, ou par des bruitages faits « à la main » ou encore « à la bouche » (pas très crédible, mais très drôle) !


V. ENREGISTRER LA BANDE SON

  • Dans votre groupe de travail, il faut maintenant se répartir entre différents « métiers » :

    - Les acteurs. Il faut d’abord sélectionner les acteurs qui vont prêter leur voix au commentaire ou au doublage, voire au bruitage. Le commentaire sera-t-il dit par une ou plusieurs voix ? Il faut donc éventuellement se répartir le texte. Ensuite, les acteurs s’entraînent à dire le texte devant les images, pour voir si le rythme est « raccord ».

    - Les preneurs de son. Il faut se familiariser avec le micro et l’appareil enregistreur, pour être opérationnel quand les acteurs seront prêts à enregistrer.

    - Les monteurs. Il faut se familiariser avec le logiciel de montage, pour être opérationnel quand les sons seront enregistrés.


QUELQUES CONSEILS :

  • Si vous êtes acteur, l’essentiel c’est :

    - La voix : Il faut considérer que le micro est une oreille. Pas la peine de crier ! Pour réussir le commentaire, le sourire compte beaucoup. Sinon votre voix est triste (mais c’est peut-être voulu, si votre commentaire cherche à provoquer la tristesse). N’oubliez pas d’ar-ti-cu-ler ! Il vaut mieux parler lentement que trop vite.
    Dans le cas du doublage, il faut mettre le ton. Et il ne faut pas hésiter à « en mettre beaucoup » – comme on dit dans le milieu du doublage – c’est-à-dire à donner beaucoup d’énergie et à exagérer son intention pour faire passer des émotions. Il faut enfin ne pas relâcher le rythme de la diction.
     
  • Si vous êtes preneur de son, l’essentiel c’est :

    - L’environnement sonore : Il doit être silencieux – ou le plus possible si l’on est en extérieur. (D’où les fameux : « Moteur ! Silence ! Action ! »)

    - La bonne distance et le bon volume : Il ne faut pas être trop loin du micro pour éviter d’enregistrer du « souffle », ni trop près pour éviter la saturation. Il faut donc faire des essais pour déterminer le bon niveau de volume de la voix et (si c’est possible) de l’enregistreur.
     
  • Si vous êtes monteur, l’essentiel c’est :

    - Sélectionner les meilleures prises de son, pour ne pas s’encombrer, ni surcharger la machine.

    - Le découpage : Il faut découper la bande-son pour la déplacer au bon endroit sous la piste vidéo, c’est-à-dire au bon moment du déroulement du film. Il faut monter d’abord les paroles (commentaire et/ou doublage) avant de « l’enrober » avec les bruitages et/ou la musique.

    - Enfin, le mixage : Quand les différentes pistes son sont « calées » (commentaire, doublage, ambiance, musique), on règle le niveau de volume de chaque piste, pour mettre en avant certains éléments. Par exemple, quand on entend le commentaire, on baisse le volume de l’ambiance, puis on le remonte quand la voix off se tait…
Nicolas Losardo

Nicolas Losardo

Chargé de mission images en ligne
02 35 89 12 47
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pôle Image Haute-Normandie
P.R.S.
115 Boulevard de l'Europe
76100 Rouen
02 35 70 20 21
Voir tous les contacts

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.