Animation 3D

Le 26 septembre 2016 Publié dans Séquences pédagogiques


L’animation de marionnettes.

Cliquez sur les liens pour accéder aux extraits correspondants.
Le décor
C’est un travail de maquette. Mais comme dans tout monde imaginaire il peut être totalement en dehors de toute représentation réaliste. Une table peut servir de plateau de tournage. Cependant il est essentiel de pouvoir accéder facilement à tous les éléments à animer. Préférer plusieurs petites tables à une seule grande table.
Le plateau se constitue de plusieurs éléments :
Le fond peut être un tissu suspendu (le prévoir assez grand 2 - 3m de large). Devant le tissu on place l’arrière plan, qui peut être dessiné en « trompe l’œil » pour gagner de la place, ou avec des éléments fabriquer à une plus petite échelle. Ensuite placer la zone de « jeu », l’espace dans lequel se déroulera l’action du plan. Il est important que les éléments de décors soient bien fixés mais également déplaçables rapidement (pâte autocollante, scotch aluminium).
Le personnage
Privilégier un personnage de 20 cm minimum. Un personnage plus petit sera plus difficile à manipuler.
Dans un premier temps dessiner son personnage sur papier pour avoir une idée de sa morphologie. Ensuite préparer le squelette. Il est possible de fabriquer son squelette avec du papier d’aluminium torsadé. Préparer 3 torsades. Une pour la colonne vertébrale et les deux jambes, une pour les deux bras, une pour la tête. Assembler judicieusement les parties sans trop les compresser et essayer de rester au plus proche de la morphologie du personnage. Couvrir avec du scotch aluminium permet d’unifier l’ensemble afin d’avoir une masse qui tiens debout en un seul morceau.
Ensuite recouvrir la tête, les mains et les pieds avec de la pâte à modeler. Pour le costume c’est à vous de décider, tissus, scotch peint, pâte à modeler…
Des perles peuvent être utilisée pour les yeux. Prévoir des paupières en pâte à modeler pour le faire cligner des yeux.
Lors de l’animation du personnage il arrive couramment qu’il tombe. Plus il sera léger, plus l’on réduit les risques de chutes. La taille des pieds peut jouer un rôle fondamental. Sinon il est possible de tenir le personnage avec des cales dissimulées en plastique transparent dans « l’axe mort » de la caméra.

La lumière permettra de mettre/d’accentuer les reliefs du décor et de donner toute la dramaturgie de l’histoire.
Nicolas Losardo

Nicolas Losardo

Chargé de mission images en ligne
02 35 89 12 47
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pôle Image Haute-Normandie
P.R.S.
115 Boulevard de l'Europe
76100 Rouen
02 35 70 20 21
Voir tous les contacts

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.